Pomérols                                             
Un 4ème Festipom d’enfer

Un 4ème Festipom d’enfer
                                          


   

                         Pour le 4ème festival d’animaux totémiques, les totems sont venus des villages avoisinants faire la fête avec le rhynchite de Pomérols. Et pour la première fois lo porquet de Pinet village voisin direct, avait fait le très court déplacement pour honorer l’invitation Pomérolaise.
 
Tout a commencé dès le matin vers 10h00 sur la place du Général De Gaulle, avec l’installation de quelques commerçants artisans, d’une mini ferme avec biquettes, poules, chevreaux, alpaga et des poneys, qui ont promené les enfants dans les rues du village. La nouveauté de cette année était de taille, car une soirée mousse… heu ! Plutôt, une matinée mousse, était offerte aux enfants du village par la municipalité. 

En fin de matinée comme le veut maintenant la tradition, les rhynchitos ont présenté au public la famille  Rhynchite, avec lo Gorgol, Rhynchita et le Rhynchite, qui se sont exprimés dans leur danse traditionnelle, suivie du nouveau flash-mob élaboré par virginie. Après une trêve de midi bien mérité et une courte sieste pour d’autres, le Porquet de Pinet, Le loup de Loupian, le bouc d’Adissan, les deux chivalets de Florensac, le lion d’Aumes et bien d’autres encore, ont quitté le parking de Marche-Gay, pour rejoindre en cortège le stade de foot. Un stade ou la quinzaine de totems présents, ont dansé devant un public enchanté, pour finir ensemble avec le flash-mob.
 
La fête s’est poursuivie par un repas dansant, où DJ Singer Rod a enflammé le public avec sa chanteuse, ses danseuses et son saxophoniste. une soirée don les murs de l’ancienne gare n’avait plus entendu une telle ambiance. Presque en transe, les fêtards se sont déhanchés sur la piste de danse, jusqu’à 1h00 du matin heure légale où tout doit s’arrêter. Placée haute, la barre de ce 4ème festipom devra être dépassée pour la prochaine édition, un défi que les Rhynchitos devraient remporter haut la main.

      Marc Ilari publié      le 12 Août 2019                          

                                                            Article suivant    Accueil Pomérols     Voir toute les vidéos