Bessan                           
Prendre conscience des gestes au quotidien

Impact sur l'écosytème:

Prendre conscience des gestes au quotidien 
                                                                                                       

Des plaques rappelant que les eaux pluviales finissent directement à la mer ont été récemment posées


                         

                                       Pour limiter la pollution des océans, générée par le lâcher de détritus et de mégots dans les grilles d’évacuation des eaux pluviales, plusieurs villes de France ont décidé d’installer sur le sol des plaques portant l’inscription « Ici commence la mer.

 Ne rien jeter ». Directement reliée à la mer, l’eau contaminée par les déchets et produits toxiques contribue à la pollution des océans, lequel abrite des milliers d’espèces animales et végétales.


La municipalité a souhaité rappeler aux habitants que les eaux pluviales finissent directement à la mer, sans passer par une station d’épuration. Il ne faut donc pas jeter mégots, chewing-gums ou autres papiers dans ces avaloirs.

 Elle a décidé d’apposer des plaques signalétiques et des pochoirs peints portant l’inscription « Ne rien jeter, Ne rien vider Ici commence la mer » aux abords de bouches d’évacuation des eaux pluviales, dans plusieurs quartiers.


Parmi les déchets les plus courants, le mégot de cigarette peut à lui seul polluer jusqu’à 500 litres d’eau. En France, environ 30 milliards de mégots sont jetés chaque année dont plus de 40 % se retrouveraient dans la nature. Le but de cette opération est d’amener les habitants à prendre conscience que les gestes quotidiens ont un impact sur l’écosystème afin que chacun s’interroge sur ses pratiques. 

Une belle opération devenue récemment réalité en présence des enfants du centre loisirs.

Ville de Bessan pour la petite info locale     Publié le 13 Octobre 2020 à 12h30                      Article suivant     Accueil Bessan     Article précédent