Pomérols                                              
Les Pomérolais font un bon dans le passé

Les Pomérolais font un bond dans le passé
                                                                          


C’est avec une semaine d’avance sur les journées nationales, que les pomérolais ont célébré le patrimoine. 

Pour sa quatrième édition comme pour les précédentes, la municipalité et la paroisse l’ont Co-organisé sur une journée. C’est donc ce dimanche 15 septembre que les villageois et les groupes folkloriques en costumes d’époques, se sont rassemblés autour du maire et de Lucienne Gayraud, le parvis de l’église pour faire un bond dans le passé, le temps d'une matinée. 

Avant de déambuler dans le centre historique, guidés par Eric Barthélémy historien du jour, les participants ont été accueillis par les co-organisateurs, qui dans leurs prises de paroles, ont remercié les groupes tels que, Les treilles de Cazouls, les lavandes de Sauveterre venues de Lozère et la troupe médiévale d’Agde, pour leur participation. Le premier magistrat de la commune n’a pas oublié les Pomérolais présents, ainsi que les bénévoles, qui font vivre le village grâce à leur implication dans  toutes les animations. 

C’est alors que le cortège a emprunté la rue de la Provençale, contrefort du château qui abritait les pomérolais des assaillants. Dans cette rue la première boucherie vit le jour au XVIIIè siècle. De la rue de la quille qui a connu le premier débit de boisson, ils se dirigèrent sur la place de la mairie ou trônait à l’époque le premier arbre de la liberté, ainsi que la maison Latude 1ère librairie bouquiniste, pour assister aux danses occitanes données par les groupes folkloriques. La visite s’est poursuivie par les rues, Basses, impasse de la quille, du puy Saint Michel, autrefois pavées avec les pierres du tour d’enceinte et la rue de l’hôpital qui abritait un petit hôpital pour les pèlerins malades et les pauvres. 

Si au départ les participants n’étaient pas nombreux, les rangs de ces derniers ont grossi au fur et à mesure de leur progression dans les rues de la cité, avant de rejoint le parvis de l’église Saint Cyr et Sainte Julitte. Le père Barthès Curé de la paroisse, a comme chaque année, donné la messe à l’extérieur sur le plan de l’édifice religieux, ombragé à cette époque de l’année. 

A l’issue de celle-ci, les participants ont pu partager le verre de l’amitié avant de se retrouver sur le boulodrome pour un repas servi par Patou, traiteur de Loupian.

     Marc Ilari     Publié le 17 Septembre 2019                                          Accueil Pomérols

                                                                                                                                               Voir toutes les vidéos